Réseaux d’eau potable et égouts

Consommation d'eau des dernières 24 heures

Légende

Normale

10 000 m³ – 12 499 m³

Acceptable

12 500 m³ – 14 999 m³

Élevée

15 000 m³ – 18 499 m³

Excessive

18 500 m³ – 26 000 m³
14282
(1 m³ = 1 000 litres)

IMPORTANT RAPPEL :
Ne jetez pas aux toilettes vos lingettes nettoyantes et désinfectantes.
Ces déchets peuvent endommagés les stations de pompage.
Merci de partager cette information le plus possible afin d’éviter le blocage de pompes dans les stations de pompage de la municipalité.

BILAN 2023 SUR LA QUALITÉ DE L’EAU POTABLE

BILAN 2022 SUR LA QUALITÉ DE L’EAU POTABLE

RAPPORT 2022 SUR LA GESTION DE L’EAU POTABLE

RAPPORT 2021 SUR LA GESTION DE L’EAU POTABLE

Problématique d'alimentation en eau potable

La municipalité est aux prises avec une problématique d’alimentation en eau potable depuis l’année 2020 suite au colmatage de son puits principal.

Elle a donc été forcée d’adopter en 2021, un moratoire interdisant toutes nouvelles constructions au réseau d’aqueduc, jusqu’à ce que de nouvelles sources d’alimentation en eau potable soient fonctionnelles et raccordées au réseau existant.

Les études exploratoires sont déjà complétées, le site a été sélectionné et le rapport hydrogéologique a été produit, en plus des plans préliminaires et des tests de pompage et de traitement. La municipalité continue de travailler avec la firme d’ingénierie TechnoRem afin de produire tous les documents nécessaires aux dépôts des demandes au ministère de l’Environnement, de la lutte contre les Changements climatiques, de la Faune et des Parcs afin d’obtenir les certificats d’autorisations de cette instance pour l’exploitation et la mise en activité des nouveaux puits.

Ensuite de quoi, la municipalité pourra procéder au lancement de l’appel d’offres pour la construction de l’usine de traitement, du réservoir et de la conduite d’amenée.

IMPORTANTE MISE À JOUR (SEPTEMBRE 2023)

Nous avons le fardeau d’annoncer à la population que le projet de forage des deux nouveaux puits de captage ne pourra être réalisé comme prévu.

Les puits se trouvant sur un de nos terrains situés en zone agricole, la Municipalité devait obtenir l’autorisation de la Commission de la protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) afin de les exploiter, construire leurs dépendances et les raccorder au réseau d’aqueduc existant.

La CPTAQ avait d’abord soumis une orientation préliminaire défavorable face au projet en alléguant certaines conséquences négatives sur le milieu agricole environnant. Nous avons tenté, avec l’aide de nombreux professionnels, de démontrer qu’il s’agissait du site de moindre impact sur la zone agricole qui représente tout de même 98 % du territoire de la municipalité.

Nous avons fait état des conséquences énormes que pourrait avoir un tel refus pour nos citoyens actuels et futurs. Nous avons démontré tout le travail accompli dans les deux dernières années pour mener à bien ce projet et répondre aux besoins de notre population actuelle et future. Malgré tous ces efforts, la CPTAQ a rendu une décision négative à la Municipalité.

Le conseil et l’administration tiennent à réitérer aux Jacqueminois(es) que ce dossier demeure une priorité et que le travail se poursuit activement afin de trouver une nouvelle solution à la problématique d’eau potable qui touche notre collectivité. Nous espérons être en mesure de vous fournir des mises à jour à ce niveau très prochainement.

Nous vous rappelons qu’il est important, pénurie ou non, de préserver l’eau, puisqu’il s’agit d’une ressource naturelle dont le renouvellement est de plus en plus limité. On vous suggère notamment :

  • De ne pas vider les piscines complètement à l’automne pour éviter un remplissage complet au printemps ;
  • D’utiliser un puits si vous y avez accès pour vos besoins en arrosage et remplissage extérieurs ;
  • De respecter le règlement sur l’utilisation de l’eau potable ;
  • De poser de petits gestes au quotidien pour éviter de gaspiller de l’eau.

Visitez le site « Mon empreinte bleue » pour connaître votre consommation d’eau et obtenir des trucs et astuces pour réduire celle-ci : https://www.swde.be/fr/simulateur-consommation

IMPORTANT RAPPEL : ne jetez pas aux toilettes vos lingettes nettoyantes et désinfectantes Ces déchets peuvent endommager les stations de pompage. Merci de partager cette information le plus possible afin d’éviter le blocage de pompes dans les stations de pompage de la municipalité.

Parmi les démarches mises en place par la municipalité pour favoriser la faible consommation d’eau potable et éviter des épisodes de pénuries entraînant leur lot de conséquences, nous avons mis sur pied un calendrier de remplissage de piscines.

Le printemps étant la période la plus critique de l’année du point de vue de la consommation d’eau potable, particulièrement lors des premières fins de semaine plus chaudes, le remplissage de piscines doit se faire respectant les capacités de nos installations.

Nous vous prions de respecter judicieusement le calendrier de remplissage suivant pour le bien de notre collectivité, pour éviter des bris de service et des coûts supplémentaires aux usagers en raison des frais de livraison de citernes d’eau. Évidemment, vous pouvez également utiliser votre puits pour ceux qui l’ont conservé.

Rapport d’analyse de la vulnérabilité de la source pour l’installation de prélèvement d’eau souterraine

Le 27 juin 2018, la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a dévoilé la Stratégie québécoise de l’eau 2018-2030 et son plan d’action 2018-2023. Ce plan d’action comprend le lancement du Programme pour une protection accrue des sources d’eau potable (PPASEP) (mesure 1.1.1). Il vient en appui au Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection (RPEP), édicté le 16 juillet 2014. Ce règlement oblige notamment les municipalités responsables d’un système de distribution d’eau alimentant plus de 500 personnes à transmettre à la ministre, au plus tard le 1er avril 2021, un rapport présentant les résultats de l’analyse de la vulnérabilité de leurs sources et sites de prélèvement d’eau potable, qu’ils soient alimentés par des eaux souterraines ou par des eaux de surface.

La réalisation de ce rapport permet d’identifier les enjeux de la protection de nos sources d’eau potable et les menaces qui pèsent sur ces dernières, en plus de favoriser le partage de l’information avec les parties prenantes.